• stephaniefailloux

En cette "fin de monde", l'immobilier peut-il nous sauver...

Cette semaine, nous avons pu assister à la conférence en ligne de Sofidy et Tikehau Capital qui portait sur la finance en général et en particulier sur le marché immobilier. Voici les points qui en ressortent et nos recommandations.


Sur l’environnement global:

Cette crise est d’une violence sans précédent. Elle est sanitaire, mais aussi sociale, économique et financière.


Plus de 3 millions de chômeurs par semaine aux Etats-Unis, le pic précédent étant 800.000 et un PIB américain qui pourrait baisser de plus de 30% au deuxième trimestre. Du jamais vu depuis la Grande Récession. En France, près de 5 millions de personnes sont déjà au chômage partiel ou technique.


Sur les marchés cotés, la volatilité bat des records. On risque de voir une seconde vague de baisse car le niveau de dettes sur les marchés est encore trop élevé.


Il faut garder la tête froide en cette période car la panique est toujours mauvaise conseillère en termes d'investissement.


Les crises arrivent toujours sans prévenir, et quand l’économie repart, on ne le voit pas forcément non plus. Lors des crises, il y a toujours des opportunités, en particulier pour les acteurs qui ont des liquidités et peu de dettes.


Sur la stratégie d’investissement :


Malgré les nouvelles qui risquent de rester négatives pendant un moment, nous recommandons d’investir avant la fin de la crise (et clairement avant le retournement) et de privilégier:


  • les entreprises et véhicules d’investissement peu endettés - qui résistent mieux aux crises et ont les réserves pour faire des affaires à bas prix;


  • le secteur de l’immobilier, actif réel et secteur qui résiste le mieux à l’inflation - inflation qui ne manquera pas d’arriver lorsque les gouvernements vont vouloir se désendetter ;


  • la diversification des actifs - qui est la meilleure stratégie pour réduire ses risques

Sur les SCPI de Sofidy:


Dans ce contexte, nous continuons de recommander les SCPI, en particulier celles de Sofidy :


  • La société de gestion a annoncé que les rendements seraient maintenus car il y a assez de trésorerie pour faire face aux possibles baisses de loyers. La maison mère - Tikehau Capital depuis l’an dernier - a plus de 3 milliards EUR de fonds propres, et les SCPI à elles seules ont plus de 400 millions EUR de trésorerie et peu de dettes. A fin mars, l'ensemble des véhicules est en collecte nette positive. Aucun problème de liquidité. 


  • Cette liquidité abondante leur permettra de aire des investissements intéressants "grâce" à la crise, à bas prix, ce qui aura un impact positif sur les rendements ainsi que sur la valorisation des portefeuilles et les plus-values futures. 


  • Elles investissent régulièrement depuis des années (la société a plus de 30 ans) ce qui permet un lissage sur le long-terme et prévient contre un décrochage brusque de la valorisation du portefeuille.


Dans tous les cas, les SCPI sont des produits de rendement à long-terme et pas des véhicules de spéculation immobilière. Elles sont massivement diversifiées à la fois en termes d'actifs, que de géographies et typologie d'investisseurs ce qui en fait des placements plus que pertinents par les temps qui courent. 

53 vues0 commentaire